Quand le levain est rafraîchi, il faut le pétrir

Quand vous prenez le temps, enfin,
Vous finissez par l’avoir, et vous ne le voyez plus passer;
Quand vous courriez après lui, tôt ou tard, vous le perdiez.

Et quand il est perdu, au contraire du pain, le temps est rassi et amer;
Alors que c’est le temps retrouvé qui fait pousser la mère, derechef !

(1) une poignée de raisins secs et une poire du terrain, couverts d’eau et puis, laisser passer une semaine de fermentation
(2) mélanger 180 ml de jus de ferments à 270 gr de farine => faire pousser durant 6:00 heure, a minima; vous obtenez la mère ô combien nouricière !

(3) une fois la pâte doublée en volume, ajouter 180 ml d’eau et puis, pétrir 5 minutes durant … et l’affaire est dans la manne : un chef est né !!

(4) et puis, et puis : 500 gr de farine, 133 gr de chef et  333 d’eau ( + 16 gr de sel ) et quelques heures plus tard, le premier pain au levain d’Italie !!!!

 

             Avant la cuisson !!!                                   Et, puis, après …
Je vous dis pas le goût du temps retrouvé et panifié avec amour !!!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion / Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s