Si demain je devais (encore) parler des risques (de la consommation) du Cannabis … ( 2.3. effets recherchés )

Plan.jpgAujourd’hui, j’aborderai la « difficile question » des effets recherchés : en effet, il s’agit d’une question rarement posée au consommateur par les thérapeutes et les soignants qui lui préfèrent une exploration des effets secondaires ( afin d’armer leur prévention par la peur ) ou, plus ancienne préoccupation encore, s’obsèdent à proposer le sevrage en vue de déterminer les manques et les malaises que masquaient habilement es cannabinoïdes réunis. Les effets recherchés par les consommateurs ne se superposent pas tout à fait à ceux qui sont répertoriés sur le Grand Réticule ( Web ) sous le mot-clef  » effets positifs  » et qui sont en réalité rien moins que les effets recherchés mais secondairement redéfinis comme voire promus au rang d’alternative à la médecine traditionnelle … cf. STUDY SHOWS SMOKING WEED COULD BE YOUR NEW DIET PLAN   ou encore ce qu’un site de produits « naturels » ( Mr Ginseng ) propose en terme de propriétés médicinales …

medicanna

Et pour évoquer ces effets recherchés, dans le même temps que je vous citerai ceux qui sont épinglés par les nombreux experts qui se penchent sur la Canne, je vous ferai part des résultats du petit sondage que j’effectue en ce moment même, en sus de mes activités hautement curatives, auprès de consommateurs problématiques ou non, récréatifs, automédicatifs et/ou explorationnels !

Quels sont les effets recherchés par les consommateurs de Cannabis selon les experts es-Canne ? Voilà ce qu’en dit le site Stop-Cannabis.CH

La plupart des consommateurs expliquent qu’ils consomment pour se relaxer ou pour obtenir du plaisir ou une forme de bien-être. Dans une étude avec des adolescents (16-22 ans), environ 91% estiment qu’ils fument « juste pour être pété » et 73% fument pour « améliorer une activité« , enfin, 70% pour « rendre une activité moins ennuyeuse« . En recherche clinique, on fait l’hypothèse selon laquelle les personnes utilisent et maintiennent leur consommation de cannabis, notamment pour faire face à des émotions négatives (l’anxiété ou la déprime, par exemple) ou des pensées désagréables (des soucis) (Spencer, 2002 []).

Les résultats de cette recherche concordent avec d’autres. De façon général les consommateurs de cannabis recherchent une diminution des émotions négatives telles que l’anxiété (Buckner, 2007 ; Hathaway, 2003, Patton et al., 2002).

Selon une étude belge (Ministry of Public Health of Belgium, 2002 []), les principales  raisons évoquées pour maintenir une consommation régulière de cannabis sont :

  • la détente, la relaxation
  • la sensation de bien-être
  • une meilleure appréciation de la musique, de films, etc.
  • une meilleure sociabilité

L’étude de Boys et al. (2001) [] vise à analyser les raisons de consommer chez 364 jeunes (16-22 ans) consommateurs de différentes substances. Ce tableau montre la proportion de jeunes consommateurs de cannabis qui estiment que la raison invoquée explique bien leur consommation. Par exemple, 96.8% des consommateurs interrogés estiment que le cannabis les aide à se relaxer.

Cette substance a été utilisée pour…

Proportions de consommateurs de cannabis en accord

Vous aide à vous relaxer

96.8%

Juste pour être « stone » (« pété ») ou intoxicated (« intoxiqué »/ « pété »)

90.7%

Améliore une activité comme écouter de la musique, jouer aux cartes ou faire du sport

72.8%

Aide à rendre quelque chose que vous étiez en train de faire moins ennuyeux

70.1%

Vous aide à dormir

69.6%

Vous permet de vous sentir mieux quand vous êtes déprimé

69.0%

Vous aide à apprécier la compagnie de vos amis

66.4%

Aide à faciliter la « descente » (after effects) des autres substances

64.6%

Vous aide à arrêter de vous soucier pour des problèmes

57.7%

Vous aide à vous sentir exalté ou euphorique

46.1%

Améliore l’effet d’autres substances

44.3%

Vous aide à vous sentir plus confiant ou plus apte à parler à des gens dans des situations sociales

36.5%

Vous aide à continuer lors d’une soirée avec des amis

35.9%

Vous aide à perdre vos inhibitions

28.1%

Augmente les sensations quand vous avez des activités sexuelles

27.8%

Vous aide à vous concentrer ou à travailler ou à étudier

20.9%

Vous aide à rester éveillé

7.5%

Voilà ce qu’en disent les consommateurs : le cannabis, comme d’autres drogues, procure du plaisir ( drogue hédonogène ), sous des formes diverses, en fonction de chacun ( chacun y est déiversément sensible, et y trouve diversément son compte ) et /  ou diminue le déplaisir ( drogue nirvanogène ).

Il va sans dire que la santé ( sociale, mentale et somatique  en étroite relation d’avec leurs déterminants divers ), équilibre aussi instable qu’escompté par tout un chacun, oscillant entre tous les heurs, bons et mauvais, reconnaît aisément dans la Canne un régulateur relativement facile à diriger, d’où son succès jusqu’ici indémenti …

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s