Le « Nalscue® » est enfin disponible en France, et en Belgique, lanterne rouge de la RDR en occident, c’est pour quand ?

img_6267
BIENTOT A BRUXELLES ???

« Trente mois depuis que l’Agence de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a octroyé (5 novembre 2015) une autorisation temporaire d’utilisation (ATU) pour la spécialité Nalscue® (naloxone 0,9 mg/0,1 ml en spray nasal), l’annonce officielle vient seulement d’être faite sur le site de l’ANSM : « Mise à disposition élargie du spray nasal de naloxone (Nalscue®.) » A la veille des fêtes de Noël :

 « Dans le cadre de son autorisation temporaire d’utilisation (ATU), Nalscue® peut dorénavant être dispensé dans un centre de soins, d’accompagnement et de prévention en addictologie (CSAPA) quel que soit son mode de gestion (associative ou hospitalière avec ou sans pharmacie à usage intérieur)  ainsi que par des centres et structures disposant d’équipes mobiles de soins aux personnes en situation de précarité ou d’exclusion gérés par des organismes à but non lucratif. » »

C’est ce dont nous informe Jean-Yves Neu dans une de ses dernières très bonnes livraisons.

A quoi sert la Naloxone, par voie nasale ou en intra-musculaire  ?

 » Ce médicament est indiqué chez l’adulte et l’enfant dans le traitement d’urgence des surdosages aux opioïdes, connus ou suspectés, se manifestant par une dépression respiratoire et dans l’attente d’une prise en charge par une structure d’urgence Le Protocole d’utilisation thérapeutique et de recueil d’informations (PUT) est disponible en cliquant ici  ou sur demande au laboratoire Indivior France (nalscue@mapigroup.com) « , je recite JYN, et comme le disais le Dr JP Lhomme ( regardez – le témoigner au nom de MDM France, à l »Assemblée Nationale Fr ), à Rabat, en décembre dernier, à l’occasion du TDO5, qui énonçait une évidence basée sur toutes les expériences,  » le seul effet secondaire de la Naloxone, c’est de sauver des vies ! « 

lhomme
Dr Jean-Pierre LHOMME

Au Québec, des interventions communautaires, menées par des « pairs » et soutenue par des formations de groupes d’usagers actifs, permettent de diffuser ces pratiques extrêmement efficaces et de sauver des vies d’autant que, à l’instar de l’émidémie d’overdoses que l’on rencontre au USA du fait de l’extension des traitements aux opiacés de synthèses ( morphines et autres Fentanyl ), le Canada connaît également une vague d’intoxication sans précédant.

profan1

 

Le programme PROFAN, également présenté avec intérêt à Rabat, témoigne de ces pratiques qui prennent les usagers de drogues pour ce qu’ils sont, des êtres soucieux de leur santé, comme Mr et Mme tout le monde, voire parfois plus; avec, pour plus-value des programmes de formation au traitement de l’overdose, en l’attente des réanimateurs, une nette amélioraton de l’estime de soi et du soin de soi qui en découle irrémédiablement !!!

A voir, via ce lien YouTube, le petit film réalisé non sans humour par des usagers formés à la « technique » !!!

pronanvideo

Alors Mme DEBLOCK, c’est pour quand en Belgique qu’on sauve des vies ??

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

You are commenting using your Google+ account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s